LES CRAMÉS DE LA BOBINE
Accueil > Les films que nous avons programmés > Séjour dans les Monts Fuchun > Séjour dans les Monts Fuchun

Séjour dans les Monts Fuchun

Articles de cette rubrique


Séjour dans les Monts Fuchun (Séjour dans les Monts Fuchun)

jeudi 6 février 2020 par Cramés
Film précédentFilm suivant
Semaine Internationale de la Critique - Cannes 2019


Pour agrandir cliquer sur l’image

Du 6 au 11 février 2020

Présenté par Marie-Annick Laperle

Soirée débat mardi 11 février à 20h30
Autres séances jeudi et dimanche en fin d’après-midi et lundi après-midi


PREMIER LONG MÉTRAGE
Film chinois (vostf, janvier 2020, 2h30) de Gu Xiaogang avec Qian Youfa, Wang Fengjuan et Sun Zhangjian

Synopsis : Le destin d’une famille s’écoule au rythme de la nature, du cycle des saisons et de la vie d’un fleuve.

Article de Marie-Annick *** Bande annonce *** Horaires
BO France : 115000



Une fresque familiale (Séjour dans les Monts Fuchun)

samedi 1er février 2020 par Cramés

Les Cramés de la Bobine vous proposent de découvrir la première œuvre d’un très jeune réalisateur chinois, « Séjour dans les Monts Fuchun » . Gu Xiaogang s’inscrit dans la lignée de ses aînés Wang Bing, Jia Zhan-Ke , Diao Yinan, Cai Shangjun, ou Wang Xiaoshuai, représentants d’un cinéma chinois qui marche bien à l’étranger.
Ce film qui, selon Gu Xiaogang est le premier d’une future trilogie, envisage un regard sur les mutations de la Chine contemporaine, à travers les trois générations successives d’une famille et sur quatre saisons. Il y a la grand-mère, ses quatre fils et ses trois petits-enfants. Les trois premiers fils sont mariés avec des situations professionnelles différentes et le quatrième est un célibataire un peu benêt.
Le destin de cette famille s’écoule au rythme de la nature, de la vie d’un fleuve, de l’essor d’une ville. C’est une fresque familiale que le cinéaste conduit à la manière d’un récit choral semé de discontinuités et d’ellipses narratives. Les personnages se confrontent aux bouleversements d’un monde fragilisé par un capitalisme qui change peu à peu l’environnement et les mentalités.
S’inspirant d’une technique picturale ancestrale dite « peinture de montagne et d’eau », Gu Xiaogang ne filme pas une famille mais les membres séparés d’une même famille et donne à voir la permanence de la nature, tandis que la fratrie se décompose puis se recompose au rythme des saisons. Le cinéaste filme à hauteur de l’intime ces mutations sociales et urbaines dans sa petite ville natale dont on abat des quartiers entiers et bientôt sera complètement rattachée à sa voisine, la mégalopole de Hangzhou.
« Séjour dans les Monts Fuchun », c’est un fleuve, une ville, une famille mais aussi un film d’une très grande beauté visuelle.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 318812

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les films que nous avons programmés  Suivre la vie du site Séjour dans les Monts Fuchun   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License