LES CRAMÉS DE LA BOBINE
Accueil > Tous les films > White Material > White Material

White Material

-  Semaine du 20 au 25 mai

Soirée-débat mardi 25 mai à 20h00

Date de sortie cinéma : 24 mars 2010

Film français (1h42, mars 2010) de Claire Denis avec Isabelle Huppert, Isaach de Bankolé, Christophe Lambert.

- Présenté en compétition officielle lors de la Mostra de Venise 2009
.

Synopsis  : Quelque part en Afrique, dans une région en proie à la guerre civile, Maria refuse d’abandonner sa plantation de café avant la fin de la récolte, malgré la menace qui pèse sur elle et les siens.

Articles de cette rubrique


L’avis des Cramés de la Bobine au sujet de White Material (White Material)

dimanche 16 mai 2010 par Danièle
Les Cramés de la Bobine présentent cette semaine à l’Alticiné de Montargis White material de Claire Denis. C’est le deuxième film de Claire Denis que proposent Les Cramés après 35 Rhums en 2009. Claire Denis est une réalisatrice française, qui a grandi en Afrique et qui a apporté, dans son œuvre, une (...)


Biographie et filmographie de Claire Denis (White Material)

dimanche 16 mai 2010 par Danièle
Claire Denis est née à Paris en 1948, mais avec un père administrateur colonial elle a grandi au Cameroun, à Djibouti et au Burkina-Faso. Elle ne rentre en France que dans son adolescence. Très jeune elle épouse un photographe qui la pousse à étudier le cinéma à l’IDHEC. Entrée en 1969 elle en sort (...)


Critiques de presse de White Material (White Material)

jeudi 13 mai 2010 par Cramés
Critikat.com (Arnaud Hée) Claire Denis nous plonge ici dans une Afrique abstraite et cauchemardesque ; White Material est une oeuvre rude et remuante, d’une densité cinématographique peu commune. Lire la suite de la critique sur Le site de Critikat Télérama (Louis Guichard) La multitude pauvre (...)


White Material (bande annonce) (White Material)

mardi 30 mars 2010 par Cramés


White Material (journal des débats) (White Material)

mercredi 26 mai 2010 par Claude
"White Material" a fait une forte impression lors de la soirée-débat du mardi 25 mai : ce film indéfinissable, qui vaut plus par une atmosphère glauque et poisseuse de folie et de violence que par une histoire ou une réfexion sur la (dé)colonisation et les guerres civiles en Afrique, est une parabole (...)