LES CRAMÉS DE LA BOBINE
Accueil > Tous les films > La Garçonnière > La Garçonnière

La Garçonnière

Articles de cette rubrique


Fiche (La Garçonnière)

dimanche 3 février 2013 par Cramés

Ciné Culte


Semaine du 31 janvier au 5 février 2013

Soirée-débat Jeudi 31 janvier
LE CLASSIQUE AUX 5 OSCARS

Version numérique restaurée par Carlotta

Présenté par Claude
Titre original : The Apartment
Film américain (vo, 2h05, 1960-reprise juillet 2012) de Billy Wilder avec Jack Lemmon, Shirley MacLaine et Fred MacMurray.

Synopsis : C.C. Baxter est employé à la Sauvegarde, grande compagnie d’assurance. Dans l’espoir d’un avancement il prête souvent son appartement à ses supérieurs qui y emmènent leurs petites amies. Un jour le chef du personnel le convoque et lui apprend qu’il sait tout et lui demande aussi sa clé. Baxter est enfin promu. Mais ce qu’il ignorait c’est que le chef du personnel emmenait dans son appartement la femme dont il était amoureux.

Petite revue du net *** Bande annonce *** Article de Claude



Petite revue du net (La Garçonnière)

lundi 21 janvier 2013 par Cramés

Arnaud Hée

Il y a beaucoup de sommets dans la longue carrière de Billy Wilder ; La Garçonnière (1960), réalisé après le célébrissime Certains l’aiment chaud (1959), en est indéniablement un, et pas des moindres.

lire l’article sur le site de Critikat




Bande annonce (La Garçonnière)

dimanche 2 décembre 2012 par Cramés


Shirley MacLaine et Jack Lemmon, irrésistibles (La Garçonnière)

lundi 21 janvier 2013 par Claude

La Garçonnière de Billy WILDER, avec Jack Lemmon, Shirley MacLaine, Fred MacMurray remporta 5 Oscars : meilleurs film, production, réalisation, scénario et décors.

C.C. Baxter, anonyme employé d’une société d’assurances, prête son appartement comme garçonnière à son supérieur ‒ geste lui valant promotion et ennuis. En effet, le soir de Noël, le garçon, égouttant ses spaghettis sur sa raquette de tennis, découvre chez lui la charmante liftière d’ascenseur qui a tenté de se suicider.
Irrésistibles dans "Irma la douce", Shirley MacLaine et Jack Lemmon, partenaire inverti de Marilyn Monroe et Tony Curtis dans "Certains l’aiment chaud", le film précédent, se retrouvent dans cette comédie acide sur l’arrivisme et les compromis, usant de l’inversion et du paradoxe.

L’idée du film est venue à Wilder en 1945 avec "Brève rencontre" de David Lean. Le relâchement de la censure sert cette comédie dramatique au Cinémascope noir et blanc réaliste : le cinéaste, d’origine autrichienne, avait découvert le vérisme à Berlin.

Dans ce film morbide, désenchanté où chacun boit, fornique (sauf Baxter) ou se fait passer pour un autre, la réussite individuelle est inédite : on ne couche pas pour obtenir une promotion ; on permet aux autres de le faire pour monter en grade…



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 183139

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Tous les films  Suivre la vie du site La Garçonnière   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License