LES CRAMÉS DE LA BOBINE
Accueil > Tous les films que nous avons programmés > Géronimo > Géronimo

Géronimo

Articles de cette rubrique


Géronimo (Géronimo)

jeudi 4 décembre 2014 par Cramés

Film précédent - - - - — - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - — - - - Film suivant

Semaine du 4 au 9 décembre
Soirée-débat mardi 9 décembre

Présenté par Marie-Annick Laperle

Film français (octobre 2014, 1h44) de Tony Gatlif avec Céline Sallette, Rachid Yous, David Murgia et Nailia Harzoune

Synopsis : Sud de la France.
Dans la chaleur du mois d’août, Geronimo, une jeune éducatrice veille à apaiser les tensions entre les jeunes du quartier Saint Pierre.
Tout bascule quand Nil Terzi, une adolescente d’origine turque s’échappe de son mariage forcé pour retrouver son amoureux, Lucky Molina, un jeune gitan.
Leur fuite met le feu aux poudres aux deux clans. Lorsque l’affrontement éclate en joutes et battles musicales, Geronimo va tout tenter pour arrêter la folie qui embrase le quartier.

***article de Marie-Annick ***Dossier de presse *** Bande annonce
BO France : 72000



West Side Story Tzigane (Géronimo)

lundi 1er décembre 2014 par Marie-Annick

« Géronimo » est le dix-septième film de Tony Gatlif. Le réalisateur a installé son récit dans un coin du sud de la France où les tags sur les murs et les terrains vagues sont des éléments du paysage. C’est dans ce quartier difficile que Géronimo, une éducatrice qui se consacre totalement à son métier, tente de maintenir une relative paix sociale. Tout se brise le jour où Nil (Nailia Hazoune), une jeune turque, échappe à son mariage arrangé pour rejoindre Lucky Molina (David Murgia) le jeune gitan qu’elle aime.
Scandale dans les deux communautés ! Affront inacceptable ! Honneur bafoué !
Géronimo va tout faire pour aider les amoureux et apaiser les deux clans.
Le dix- septième film de Tony Gatlif est une sorte de « Roméo et Juliette » chorégraphié à la « West side story ». Les deux clans vont bien s’affronter mais en dansant. Entre battles musicales nocturnes, flamenco, hip hop, mélopées orientales et musiques tziganes, le film se déroule sur un rythme électrique qui fait résonner une liesse désespérée.
Mais à côté de ces scènes explosives il y a aussi la mise en scène de l’amour pur. Il y a aussi la tentative d’une femme de choisir une autre voie que celle imposée par ses pères et la tradition.
Et Géronimo ? Elle veut croire aux miracles et à l’apaisement des consciences, s’impliquant totalement jusqu’à sacrifier sa vie personnelle. Céline Salette qui tient le rôle dit avoir fait « le film de sa vie ». Quant aux autres acteurs, des danseurs pour la plupart, ils insufflent au film vitalité, fougue et liberté.