LES CRAMÉS DE LA BOBINE
Accueil > Tous les films > Felicidad > Felicidad

Felicidad

Articles de cette rubrique



Fiche
(Felicidad)

mercredi 19 novembre 2014 par Cramés

Film précédent - - - - — - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - — - - - Film suivant

Semaine du 18 au 23 décembre
Soirée-débat mardi 23 décembre

Présenté par Georges Joniaux
Titre original : El misterio de la felicidad
Film argentin (vo, octobre 2014, 1h32) de Daniel Burman avec Guillermo Francella, Fabián Arenillas et Inés Estévez

Synopsis : Santiago et Eugenio sont amis de longue date mais aussi associés dans le travail. Ils se comprennent sans se parler, se complètent et ne se quittent pratiquement jamais. Des parties de tennis au rendez vous d’affaires, ils sont inséparables et aucun n’a de secret pour l’autre. C’est du moins ce que pensait Santiago avant la mystérieuse disparition de son associé. Comble du sort, voilà Santagio obligé de supporter Laura, l’épouse d’Eugenio qu’il a toujours pris soin d’éviter. Le moins qu’on puisse dire est que Laura et Santiago ne s’apprécient pas, mais désormais, ils sont bien obligés de cohabiter en attendant le retour d’Eugenio.

*** Article de Georges *** Bande annonce *** Horaires


Une comédie argentine. (Felicidad)

vendredi 12 décembre 2014 par Georges.J

Cette semaine nous allons voir Felicidad, une bien nommée comédie argentine. Nous la devons à Daniel Burman, un cinéaste de 41 ans qui compte dans le cinéma argentin, dans le cinéma actuel, et qui parions le, comptera aussi pour nous. Il est à la fois scénariste, réalisateur et producteur de ses propres films, et c’est son 9ème parmi lesquels une trilogie remarquée. La critique rapproche Daniel Burman à la fois de François Truffaut et de Woody Allen. En tous cas, Félicidad nous offre un joli sujet, bien traité, avec cette légèreté profonde que permet l’humour.
Voici l’argument : Santiago et Eugenio sont amis de longue date mais aussi associés dans le travail. Ils se comprennent sans se parler, se complètent et ne se quittent pratiquement jamais. Des parties de tennis au rendez vous d’affaires, ils sont inséparables et aucun n’a de secret pour l’autre. C’est du moins ce que pensait Santiago avant la mystérieuse disparition de son associé. Comble du sort, voilà Santagio obligé de supporter Laura, l’épouse d’Eugenio qu’il a toujours pris soin d’éviter. Le moins qu’on puisse dire est que Laura et Santiago ne s’apprécient pas, mais désormais, ils sont bien obligés de cohabiter en attendant le retour d’Eugenio.
Magie, après avoir lu ces lignes, on pense tout savoir du film, autant le dire tout de suite, le film commence là où s’arrête ce synopsis… Et la comédie est un moyen agréable (et efficace) pour nous parler de choses sérieuses tels, le bonheur, l’existence, des grands choix dans cette vie qui va, où rien n’est intangible …



Bande_annonce (Felicidad)

mercredi 19 novembre 2014 par Cramés