LES CRAMÉS DE LA BOBINE
Accueil > Tous les films > Mr. Turner > Mr. Turner

Mr. Turner

Articles de cette rubrique



Fiche
(Mr. Turner )

mercredi 17 décembre 2014 par Cramés

Film précédent - - - - — - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - — - - - Film suivant

Semaine du 15 au 20 janvier 2015
Soirée-débat mardi 20 janvier
Prix d’interprétation masculine pour Timothy Spall au Festival de Cannes 2014

Présenté par Jean-Marc Colrat

Film britannique (vo, décembre 2014, 2h30) de Mike Leigh avec Timothy Spall, Paul Jesson et Dorothy Atkinson

Synopsis : Les dernières années de l’existence du peintre britannique, J.M.W Turner (1775-1851). Artiste reconnu, membre apprécié quoique dissipé de la Royal Academy of Arts, il vit entouré de son père qui est aussi son assistant, et de sa dévouée gouvernante. Il fréquente l’aristocratie, visite les bordels et nourrit son inspiration par ses nombreux voyages. La renommée dont il jouit ne lui épargne pas toutefois les éventuelles railleries du public ou les sarcasmes de l’establishment. A la mort de son père, profondément affecté, Turner s’isole. Sa vie change cependant quand il rencontre Mrs Booth, propriétaire d’une pension de famille en bord de mer.

*** Bande annonce *** Horaires


Le peintre de la lumière (Mr. Turner )

mercredi 14 janvier 2015 par Laurence

Le cinéma de Mike Leigh met en scène des drames intimes, souvent vécus par des personnes ordinaires : Naked (1993), Secrets et mensonges (1996, Palme d’or à Cannes), Be happy (2007), Another year (2010).
Avec son dernier film, Mike Leigh nous propose une nouvelle fresque intime mais elle concerne cette fois « le peintre de la lumière », J. M. W. Turner et le cinéaste aborde la création artistique dans toutes ses dimensions, sublimes et triviales. Il confronte la vie dissolue et bouleversée de Turner à son œuvre grandiose avec des images éblouissantes.
Le film retrace les dernières années du peintre (1975-1851). Artiste reconnu mais raillé, membre dissipé de la Royal Academy of Arts, il vit entouré de son père et de sa gouvernante. Il fréquente l’aristocratie, les bordels et voyage beaucoup. A la mort de son père, il s’isole. Sa vie va changer à la rencontre de Mrs Booth, propriétaire d’une pension de famille en bord de mer.
Mr Turner est aussi la peinture d’une époque, celle de la jeune reine Victoria et de la révolution industrielle.
Timothy Spall, qui a tourné souvent pour le réalisateur a obtenu pour ce rôle le Prix d’Interprétation Masculine au Festival de Cannes 2014. Interviewé au Festival de Toronto, Mike Leigh dit l’avoir choisi notamment parce qu’il « est un Londonien issu de la classe ouvrière, il a lu beaucoup de Dickens, je savais qu’il comprendrait le XIXème siècle ».



Bande_annonce (Mr. Turner )

vendredi 12 décembre 2014 par Cramés