LES CRAMÉS DE LA BOBINE
Accueil > Tous les films > A Most Violent Year > A Most Violent Year

A Most Violent Year

Articles de cette rubrique



Fiche
(A Most Violent Year)

mercredi 7 janvier 2015 par Cramés

Film précédent - - - - — - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - — - - - Film suivant

Semaine du 4 au 10 février 2015
Soirée-débat mardi 10 février
Nominé aux Independent Spirit Awards 2015 et aux Golden Globes 2015

Présenté par Françoise Fouillé

Film américain (vo, décembre 2014, 2h05) de J. C. Chandor avec Oscar Isaac, Jessica Chastain, Albert Brooks et David Oyelowo

Synopsis : New York - 1981. L’année la plus violente qu’ait connu la ville. Le destin d’un immigré qui tente de se faire une place dans le business du pétrole. Son ambition se heurte à la corruption, la violence galopante et à la dépravation de l’époque qui menacent de détruire tout ce que lui et sa famille ont construit.

*** Article de Françoise *** Bande annonce *** Horaires


L’année la plus violente (A Most Violent Year)

lundi 2 février 2015 par Françoise

Jeffrey C. Chandor est un jeune réalisateur américain, qui a connu une célébrité soudaine et planétaire grâce à “ Margin call” réalisé en 2011, film qui relatait la nuit d’un groupe de traders de Wall Street avant le krach boursier de 2008.
Succès d’autant plus surprenant qu’il s’agissait alors d’un metteur en scène inconnu, travaillant à la réalisation de publicités ou de documentaires.
Depuis, Chandor a réalisé “All is lost”, film sans dialogues et avec un seul acteur (mais il s’agit de R. Redford) qui a obtenu le prix du jury à Deauville, et il s’est lancé en 2013 dans une nouvelle aventure, new-yorkaise cette fois.
En français “L’année la plus violente”. Il s’agit de 1981 désignée par les statistiques comme la plus violente, l’auteur qui a grandi près de New-York et qui avait 8 ans à l’époque, se souvient que lorsqu’il allait voir son père, banquier dans le centre, il avait l’impression d’aller dans une ville dangereuse.
Utilisant ses souvenirs et son imagination, il suit de près l’ambition d’un jeune couple, qui rêve d’enrichissement et de pouvoir, tout en gardant les mains propres… mission difficile dans une Amérique corrompue et libérale.
Cette histoire qui détricote le rêve américain, est conçue comme un thriller, un film noir se référant à de nombreux cinéastes classiques, mais dont Chandor contourne mieux la forme pour servir un fond de critique politique.
Le film a été célébré par tous les critiques, qui ont souligné la maîtrise de la mise en scène, le choix d’acteurs au plus haut de leur performance (Oscar Isaac et Jessica Chastain ) les décors reconstitués d’une “grosse pomme” hivernale.
D’ores et déjà auréolé par ce nouveau succès, Chandor se lance aujourd’hui dans son quatrième long métrage “Deepwater horizon” le nom de la plate-forme pétrolière de B.P. qui a entraîné une des pires marées noires du pays.
Un réalisateur à découvrir ou à suivre, pour ses thèmes, ses qualités de cinéaste et la réflexion qu’il peut nous apporter.



Bande_annonce (A Most Violent Year)

samedi 17 janvier 2015 par Cramés