LES CRAMÉS DE LA BOBINE
Accueil > Tous les films > Les Anarchistes > Les Anarchistes

Les Anarchistes

Articles de cette rubrique



Les Anarchistes : fiche
(Les Anarchistes)

mardi 8 décembre 2015 par Cramés
Film précédentFilm suivant

Nominé au Festival de Cannes en 2015
Semaine du 10 au 15 décembre 2015
Soirée-débat mardi 15 à 20h30


Présenté par Jean-Pierre Robert
Film français (vo, septembre 2015, 1h34) de Elie Wajeman avec Tahar Rahim, Adèle Exarchopoulos, Swann Arlaud, Guillaume Gouix, Karim Leklou et Cédric Kahn

Synopsis : Paris 1899. Le brigadier Jean Albertini, pauvre et orphelin, est choisi pour infiltrer un groupe d’anarchistes. Pour lui, c’est l’occasion de monter en grade. Mais, obligé de composer sans relâche, Jean est de plus en plus divisé. D’un côté, il livre les rapports de police à Gaspard, son supérieur, de l’autre, il développe pour le groupe des sentiments de plus en plus profonds.

dossier de presse *** Article de Jean-Pierre *** Bande annonce *** Horaires


Un film de rencontres, un film d’amour. (Les Anarchistes)

samedi 12 décembre 2015 par Jean-Pierre

Le réalisateur

Elie Wajeman né en 1980. Rentre à la Fémis en 2004 (département scénario) après des études de théâtre et de cinéma. Il réalise plusieurs courts métrages (Arturo, Los Angeles, Platonov la vie est belle) et un premier long en 2012 : Alyah.
Alyah est l’histoire d’un dealer à Paris qui veut rejoindre son cousin à Tel Aviv qui ouvre un restaurant. Il est partagé entre Paris, ses copains, ses copines, son trafic et l’espoir d’une nouvelle vie. Il doit trouver sa voie. Ce film a reçu le prix du 1er scénario au festival d’Angers et de nombreuses nominations.

Elie Wajeman a une passion pour les film d’infiltrés, il cite en particulier Donnie Brasco (un film américain réalisé par Mike Newell , sorti en 1997. Il s’appuie sur l’histoire vraie de Joseph D. Pistone, un agent du FBI ayant infiltré la famille Bonanno, une des Cinq familles de la mafia new-yorkaise à la fin des années 1970) et The Molly Maguires de Martin Ritt (un détective infiltré dans un groupe de contestataires irlandais) ainsi que l’adaptation au théâtre des Démons de Dostoïevski.
Les anarchistes est donc un film d’infiltré : Paris 1899. Le brigadier Jean Albertini, pauvre et orphelin, est choisi pour infiltrer un groupe d’anarchistes. Pour lui, c’est l’occasion de monter en grade. Mais, obligé de composer sans relâche, Jean est de plus en plus divisé. D’un côté, il livre les rapports de police à Gaspard, son supérieur, de l’autre, il développe pour le groupe des sentiments de plus en plus profonds.
Un film en costumes d’époque tourné dans les décors naturels d’un Paris intemporel avec une génération de jeunes acteurs dont Wajeman dit qu’il les voit « au plus près de l’avant-gardisme des anarchistes ». Certains ont déjà joué dans Alyah, son souhait est de former une troupe.

Les acteurs :

Tahar Rahim : né en 1981 Carrière commencée en 2005. Déjà 20 films. Un prophète 2009 (2 Césars), Le passé 2013, Grand Central 2013. « Acteur technique, précis qui a construit le personnage avec une rigueur impressionnante » (Wajeman).
Adèle Exarchopoulos : née en 1993. 19 films et séries. Débute en 2006 à 13 ans dans le film autobiographique de Jane Birkin. La vie d’Adèle 2013. César meilleur espoir féminin.
Swann Arlaud : 33 ans 45 films et séries TV.
Guillaume Gouix : 31 ans 39 films et séries.
Karim Leklou : 24 films et séries, « Un coup de chaud » (Joseph).
Sarah Le Picard : 10 films et séries
Emilie de Pressac : 29 films et séries.
Cédric Kahn : 49 ans réalisateur (Roberto Succo 2001), scénariste, acteur.

Le film

Ce film est un film sur des individus pas sur un mouvement.
Quelques mots cependant sur les mouvements anarchistes de la fin du 19ème siècle. Mouvements surtout actifs en Russie (assassinat du Tsar Alexandre II en 1881) et en France. Le mouvement anarchiste est une nébuleuse de petits groupes éphémères souvent issus de l’artisanat ou des ouvriers qualifiés.
En France la décennie 1890 est dite « décennie de la bombe », les anarchistes multipliant les attentats. Vaillant jette une bombe dans l’hémicycle de l’AN en décembre 1993, Caserio assassine le Président Sadi Carnot en juin 1894. Des lois de répression dites « lois scélérates » désorganisent les mouvements et leur presse. Par la suite beaucoup d’anarchistes se réorientent vers le syndicalisme d’autres basculent dans le banditisme (bande à Bonnot 1910-12).
Wajeman situe son histoire en 1899, un entre deux flou marqué par l’affaire Dreyfus, après le « J’accuse » de Zola en janvier 1998, 1899 est l’année du second procès, celui de Rennes, qui voit une seconde condamnation de l’officier. (gracié en septembre mais pas encore innocenté).
Notre histoire se déroule chez les anarchistes individualistes, groupe très moderne vers 1900, ils sont naturistes, végétariens, féministes… ils privilégient la personne, l’intime avant d’être des éléments de la société. « Il ne saurait y avoir transformation de la société sans préalable transformation des hommes ».
Wajeman est attiré par ces êtres car ils sont complexes, déchirés, mélange de sentiments profonds et d’aspirations politiques. Le personnage d’Adéle E. est inspiré de Rirette Maîtrejean couturière ensuite institutrice, devenue anarchiste par amour. « Personnages qui sont tous des orphelins en quête d’une famille qui les réunit ». Cela lui évite de tomber dans les clichés et stéréotypes.
Ce film, mélange de drame et de polar est donc avant tout un film de rencontres, un film d’amour.



Bande annonce (Les Anarchistes)

lundi 16 novembre 2015 par Cramés


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 179471

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Tous les films  Suivre la vie du site Les Anarchistes   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License