LES CRAMÉS DE LA BOBINE
Accueil > Les films que nous avons programmés > Sibel > Sibel

Sibel

Articles de cette rubrique


Sibel (Sibel)

jeudi 11 avril 2019 par Cramés
Film précédentFilm suivant
Primé aux Rencontres cinématographiques de Cannes, au Festival méditerranéen de Montpellier et au Festival de Locarno en 2018

Pour agrandir cliquer sur l’image


Présenté par Georges Joniaux

Du 11 au 16 avril 2019
Soirée débat mardi 16 à 20h30
Autres séances jeudi et dimanche en fin d’après-midi et lundi après-midi

Film turc (vo, mars 2019, 1h35) de Çağla Zencirci et Guillaume Giovanetti avec Damla Sönmez, Emin Gürsoy et Erkan Kolçak Köstendil

Synopsis : Sibel, 25 ans, vit avec son père et sa sœur dans un village isolé des montagnes de la mer noire en Turquie. Sibel est muette mais communique grâce à la langue sifflée ancestrale de la région. Rejetée par les autres habitants, elle traque sans relâche un loup qui rôderait dans la forêt voisine, objet de fantasmes et de craintes des femmes du village. C’est là que sa route croise un fugitif. Blessé, menaçant et vulnérable, il pose, pour la première fois, un regard neuf sur elle.

Article de Georges *** Dossier de presse *** Bande annonce *** Un couple franco-turc à la vie et au cinéma *** Voir le post de Marie-No et celui de Georges
BO France : 101000



Le loup qui rôde dans la forêt (Sibel)

lundi 8 avril 2019 par Georges.J

Cette semaine Sibel, réalisé par le tandem Cagla Zencirci et Guillaume Giovani qui travaillent toujours ensemble et ont notamment réalisé Noor.
« Sibel 25 ans vit avec son père et sa sœur dans un village isolé des montagnes de la mer noire en Turquie. Sibel, est muette. Elle communique grâce à la langue sifflée ancestrale de la région. Rejetée par les autres habitants, elle traque sans relâche un loup qui rôderait dans la forêt voisine, objet de fantasmes et de craintes des femmes du village. C’est là que sa route croise un fugitif. Blessé, menaçant et vulnérable, il pose, pour la première fois, un regard neuf sur elle ».
Parmi toutes les raisons de voir ce film, en voici quatre :
- L’histoire dont vous venez de lire un morceau est bien plus que ça, si elle nous parle de la famille, de la société, des natifs et étrangers, des traditions et de leurs transgressions, elle est aussi avec ses surprises, captivante.
- Ce que nous restituent les réalisateurs de ces paysages dépaysants et beaux des bords de la mer noire et de la langue sifflée, ce langage curieux de cette contrée, tout cela a la justesse et la beauté d’un bon documentaire.
- L’actrice principale Damla Sönnez a travaillé le rôle deux ans et demi avant de le tourner, elle incarne parfaitement Sibel et se révèle une magnifique actrice.

- Et enfin ce film a été remarqué par la critique, tels Télérama, Positif, et la 7ème Obsession et parmi les prix qu’il a reçu, celui du Public à Cannes…On ne pouvait ni le louper ni résister à le programmer.