LES CRAMÉS DE LA BOBINE
Accueil > Tous les films que nous avons programmés > Les Météorites > Les Météorites

Les Météorites

Articles de cette rubrique


Les Météorites (Les Météorites)

jeudi 20 juin 2019 par Cramés
Film précédentFilm suivant

Pour agrandir cliquer sur l’image

Du 20 au 25 juin 2019

Soirée débat mardi 25 à 20h30

Présenté par Georges Joniaux
Autres séances jeudi et dimanche en fin d’après-midi et lundi après-midi

Film français, (mai 2019, 1h25) de Romain Laguna avec Zéa Duprez, Billal Agab et Oumaima Lyamouri

Distributeur : KMBO

Synopsis : Nina, 16 ans, rêve d’aventure. En attendant, elle passe l’été entre son village du sud de la France et le parc d’attractions où elle travaille. Juste avant de rencontrer Morad, Nina voit une météorite enflammer le ciel et s’écraser dans la montagne. Comme le présage d’une nouvelle vie

Georges article 1 et article 2 *** Bande annonce *** Dossier de presse *** Voir le post de Georges
BO France : .....



Le Présage d’une nouvelle vie (Les Météorites)

mardi 11 juin 2019 par Georges.J

« Les météorites » est le premier long-métrage de Romain Laguna, en voici le synopsis : « Nina, 16 ans, rêve d’aventure. En attendant, elle passe l’été entre son village du sud de la Le parc d'attractionFrance et le parc d’attractions où elle travaille. Juste avant de rencontrer Morad, Nina voit une météorite enflammer le ciel et s’écraser dans la montagne. Comme le présage d’une nouvelle vie ». Comment faire un film singulier et beau sur le thème inépuisable de l’adolescence ? Romain Laguna puise son inspiration dans les paysages et villes du haut Nina et Morad Languedoc de son enfance, les vignes et la montagne, et Béziers, la grande ville. Toutes choses qui sans doute lui ont donné son accent rocailleux et son imaginaire et puis, il y a aussi eu sa rencontre heureuse avec Zéa Deprez, qui interprète Nina. Elle a 16 ans, elle a été repérée lors d’un casting sauvage après des mois Le pont suspendu de vaines recherches. Pour des critiques, Zéa est une découverte, un nouveau visage du cinéma français. Il faut toujours au moins deux choses pour qu’une actrice sorte du lot dès son premier film : Son talent, et tout l’art du réalisateur. De sorte que, lorsque ces deux-là dans les temps qui vont suivre vont monter les marches de grands festivals, être nommés, récompensés, vous pourrez dire : j’ai vu leur premier film. J’y étais !



Chronique d’un été et portrait d’une jeune fille en devenir. (Les Météorites)

samedi 29 juin 2019 par Georges.J

Le synopsis nous dit : Nina, 16 ans rêve d’aventure. En attendant, elle passe l’été entre son village de l’Hérault et le parc d’attractions de dinosaures où elle travaille. Juste avant de rencontrer Morad, Nina voit une météorite enflammer le ciel et s’écraser dans la montagne. Comme le présage d’une nouvelle vie.

Avec les météorites, Romain Laguna filme un peu son enfance, lui qui est né à 8 km de Béziers, on y retrouve la carte de ses propres pérégrinations qui a pour repères Adge, Sète, le Lac du Salagou, Béziers. On est en été, sous le soleil du sud de la France.

Les plans alternent entre la ville de Béziers et les quartiers pauvres alentours et les paysages minéraux à la fois doux et âpres, avec ses vignes, rivières et montagnes. Et dans ce décor plus particulièrement les cimes du mont Caroux.

C’est aussi une chronique d’émancipation d’une jeunesse pour qui l’avenir est ailleurs. Quant à Nina si elle n’a pas de projet précis, elle croit que quelque chose de

Nina (par Zéa)

providentiel va advenir.

Avec l’apparition de la météorite, qu’elle seule voit, ce film bascule discrètement du réel à l’onirisme. C’est un point fort du film, car il montre que Nina n’est pas seulement le jouet de l’effet de lieu et des circonstances extérieures, qu’elle a de l’espoir (sous la forme d’une météorite) et une force intérieure qui lui permet en dépit de ses faiblesses, d’être très affirmée, comme personne et comme femme. L’assertivité de Nina saute aux yeux.

Romain Laguna, comme d’autres réalisateurs nous montre en Nina un personnage représentatif du regard des réalisateurs sur la femme d’aujourd’hui, à l’image par exemple de Luna de Elsa Diringer avec Laëtitia Clément » Djam de Tony Gatlif avec Dafné Patakia ou L’Esquive d’Abdelatif Kechiche avec Sara Forestier.

Morad et Zéa

A propos de ce dernier, si l’on excepte la pudeur de Romain Laguna, il y a une grande proximité avec Kechiche dans la manière de filmer, de faire corps avec l’acteur.

C’est un film qui a été réalisé après une longue gestation et un travail d’écriture seul de Romain Laguna étalé sur 4 ans après la Fémis, ce travail a volé en éclat avec la rencontre du co-scénariste et celle de la comédienne principale.

Les "Météorites" est tourné en format 1.33, un format resserré qui donne un équilibre entre la beauté des décors et Nina son personnage qui est de tous les plans dont il scrute les émotions. Romain Laguna trouve que la simplicité de ce format, convient à son film simple. Il y a néanmoins quelques plans larges– voulus par Aurélien Marra, le chef opérateur.

On notera que Nina, le personnage principal est joué par Zéa Duprez 17 ans, une

Zéa Duprez

jeune fille qui a un angiome sur le visage et c’est l’une des raisons pour laquelle elle a été repérée. Elle a été retenue à un mois du tournage, alors qu’elle dansait en écoutant un concert de rap à Sète. Zéa est en Terminale L et suit des cours de cirque le mercredi. Zéa, une belle découverte pour un beau film.